Les frères Brisson: Jules

Patenteux de lignée, les frères Brisson ont tous deux choisi la sculpture comme vocation. Découvrez ici Jules et sa drôle de basse-cour!


Il faudrait un jour réunir la fratrie, la parentée Brisson, et enquêter un peu pour savoir si Jules était de la famille "le drôle d'oiseau". C'est qu'il en a fait le centre de sa production artistique, des volatiles en tous genres, constructions audacieuses de bois et de métaux!


Basse-cour mécanique

Les poulettes, les pintades, les coqs, ou appelez les comme vous voudrez, de Jules ont en commun un corps courbé en bois massif. Des pièces souvent de vinaigrier, parfois tordues, fendues, qu'il ponce et sculpte avec un amour évident. À ceux-ci se greffent avec un humour perceptible des pièces de quincaillerie, de jardinage ou simplement des bouts de métal récupérés par l'artiste, qui au final est peut-être plutôt "une pie", si on cherche à lui accoler une espèce à plumes, tant il collectionne et cumule toutes sortes d'objets brillants. Sauf que, à défaut de toutes les garder pour lui, Jules se propose de décorer nos nids à nous avec ces créatures sympathiques, dont l'équilibre des formes ne ment pas sur le véritable don artistique de ce sculpteur humble, discret... À l'antipode de toutes les bestioles "fières comme un coq" qui prennent vie sous ses coups de ciseaux à bois et ses points de soudure.


À votre passage en boutique, n'oubliez pas de demander les noms des membres de la basse-cour sculpturales de Jules, puisqu'il les baptise chacun avec soin! Les nouveaux arrivages sont fréquents, soyez à l'affut...

Posts récents

Voir tout